Echec n°1 : Aux Philippines les codes sont brouillés

Bonjour à tous,

Aujourd’hui je vais tenter de vous expliquer comment des choses qui paraissent simples peuvent se transformer en véritable galère…

Pour mieux comprendre tout ça, vous devez savoir que depuis quelques mois, je vis aux Philippines (rapport au travail, tout ça).

Maintenant que je vous ai dit ça, revenons à ce qui nous intéresse ici, c’est à dire mon tout premier échec en tant que (…suspense) SUPER JOURNALISTE D’INVESTIGATION ! Quand j’ai imaginé ce blog, j’avais dans l’idée de réaliser des reportages sur les producteurs locaux, quelque soit l’endroit du monde où je me trouvais, afin de valoriser leur métier et leurs produits.

Partant de là, je me lance dans une recherche méticuleuse des producteurs locaux aux Philippines, et plus particulièrement à Cebu, car c’est ici que je vis.

Après avoir, trouvé l’endroit parfait, à savoir une éco farm à une heure de route à peine de la maison avec en prime un jardin botanique et une cascade d’eau fraiche, il ne me manquait plus qu’à convaincre J. de m’accompagner. Après quelques négociations, c’est gagné il ACCEPTE !

{J’ai oublié de vous présenter J. ! Je manque à tout mes devoirs, vous m’en excuserez… J. est le gentil amour qui partage ma vie et qui supporte mes nombreuses lubies. Je ne vous cache pas que je l’exaspère de temps en temps, mais dans l’ensemble je crois qu’il est d’accord pour me garder…}

Mais je m’égare, où en étions nous… Ah oui, en route pour l’AVENTURE !

UN DEBUT CHAOTIQUE

Après quelques problèmes techniques (location d’une moto qui ne démarre pas, retour au garage, changement de la moto, 2 heures et quelques euros perdus en prime), quelques coups de soleil (ici il fait vraiment très très chaud) et les fesses en compote (je ne vais pas rentrer dans les détails cette fois), nous voilà enfin arrivés à DURANO ECO FARM. Vous n’imaginez pas à quel point j’étais excitée. Après toutes ces péripéties on avait bien mérité de découvrir cette éco farm et ses superbes cascades!

Mais voilà… Si vous vous rappelez mon titre « Echec n°1 : Aux Philippines les codes sont brouillés« , vous commencez peut être à comprendre où je veux en venir…

LA GRANDE DESILLUSION

Je vous explique, nous arrivons devant un endroit entouré de grillages, avec un accès payant, comme pour entrer dans un parc d’attractions, ainsi qu’une multitude de gens les bras chargés de sacs de fastfood et d’un tas d’autres merveilles..!

Bien décidés à ne pas avoir fait tout ce chemin pour rien et gardant un infime espoir que le paradis se trouverait de l’autre coté, nous prenons un ticket d’entrée. Mais à peine passé la porte, l’infime espoir avait disparu (pouf envolé !). Nous nous retrouvons au milieu d’une foule venue s’entasser sur des tables en plastique bancales, afin de fastfooder en famille, avant tenter de se frayer un chemin jusqu’à une mini rivière, en contrebas de tout ce beau bazar.

Vous l’aurez surement compris : AUCUNE FERME AGRICOLE à l’horizon! Après environ 30sec passées dans cet endroit, J, nos déceptions et moi, sommes repartis.

MAIS QUE S’EST IL PASSE ?

Après quelques explications, la Durano Eco Farm, est une sorte de parc de loisir où pousse de la végétation locale. Ca c’est pour le côté « éco », mais pour le côté farm, j’avoue que je cherche toujours! Ensuite, des chemins en béton mènent en contrebas à une mini piscine aménagée dans laquelle ruisselle l’ensemble des eaux provenant des douches et autres infrastructures. On est donc bien loin d’une charmante une éco farm.

BILAN DE LA JOURNÉE

  • 0 eco farm visitée
  • 0 agriculteur rencontré
  • 2 ames déçues (ça c’est nous 🙂 )
  • 1 mésaventure que je devais absolument partager avec vous
  • 1 leçon bien apprise : appeler avant de venir et ne pas se fier aux photos google

Voilà comment une journée bucolique peu se transformer en véritable cata, surtout qu’il nous restait le retour à faire. J’espère au moins que cette petite mésaventure vous aura fait sourire et que ma prochaine mission en tant que grande reporter sera la bonne ! En attendant, si vous aussi vous avez des petits moments de solitude à partager, n’hésitez pas, je serais ravie de rire avec vous 😉

A la semaine prochaine et n’oubliez pas de rire !

Laura

Publicités